Mon entourage ne comprend pas mes choix

Ce qui se passe, depuis quelques semaines, nous montrent bien qu’il y a une vraie dissonance entre les besoins des uns et les intérêts des autres.

Certains comprennent l’enjeu et les règles à respecter même si elles entravent notre liberté. D’autres, par peur, par inconscience, déjouent ces règles et mettent ainsi en péril notre équilibre qui est lourdement menacé.

Nous connaissons bien ce genre de situation. Au sein de notre famille, de notre couple même, il y a parfois des moments où nos besoins, nos valeurs n’entrent pas en résonnance. Des moments où l’amour inconditionnel laisse la place à l’incompréhension, à la discorde.

Nous n’avons pas tous choisi le même chemin.

Doit-on pour autant renoncer à celui qui nous appelle ?

Nos âmes cheminent chacune à leur rythme. Certaines sont plus éclairées que d’autres (Attention, il ne doit y avoir aucune notion d’égo derrière cela). C’est ainsi et le jugement ou le mépris n’apporte rien.

Mais lorsque nous avons le besoin, l’envie, le projet de changer tout ou certaines choses dans nos vies, comment pouvons-nous gérer l’attitude de notre entourage qui s’oppose, à sa façon, à nos nouveaux choix de vie ?

Nous allons, d’abord, essayer de comprendre pourquoi ils réagissent ainsi.

Ensuite, nous verrons ce que nous pouvons faire pour avancer quoi qu’il arrive et nous détacher des sentiments inconfortables que cela peut engendrer en nous.

Et aussi et surtout comment cette situation peut nous faire grandir.

A/ Pourquoi mon entourage réagit ainsi ?

1/ La peur

La peur est le sentiment le plus courant. Nous la ressentons tous, pour nous mais aussi pour les personnes que nous aimons.

C’est une émotion et une émotion ne se contrôle pas sur l’instant. Il faut souvent rationnaliser les choses pour arriver à l’accepter et à la laisser partir.

Positionnez-vous avec l’énergie du guerrier ou de la guerrière.

Même si vous avez aussi vos peurs, doutes et incertitudes à gérer, il est important de revisualiser, de ressentir au plus profond de vous la raison de ce changement.

Repensez intensément à ce qui vous fait vibrer. Etes-vous prêts à y renoncer pour apaiser les peurs des autres ?

Non, j’en suis sûre. Alors, ne lâchez rien.

Commencer par poser à l’autre, cette question si puissante : « Et si tu n’avais pas peur, que ferais-tu ? »

En plus, en verbalisant la question, vous intégrerez encore plus que ce ne sont pas vos peurs mais celles de l’autre, qu’elles ne vous appartiennent pas

Prenez le temps d’écrire une lettre. J’insiste sur le côté « écriture » et non oral de votre moyen de communiquer car l’écriture vous laisse le temps de bien poser vos idées et de les ancrer en vous ce qui fera remonter votre taux vibratoire, votre énergie.

Expliquer vos choix mais ne vous justifiez pas. La différence réside justement dans votre énergie.

Si vous vous sentez légitime, vous serez dans l’explication.

Si vous ressentez de la culpabilité, vous serez dans la justification. Et l’autre le sentira.

Attention, vous pouvez avoir un peu peur ou même beaucoup mais si vous êtes certain(e) que c’est le bon choix pour vous, alors vous serez dans une énergie haute qui suffira à rassurer l’autre personne.

C’est, encore là, la notion de responsabilisation qui fera toute la différence.

2/ L’incompréhension

L’incompréhension de l’autre est souvent liée à des croyances limitantes. Mais nous ne pouvons pas faire ce travail à sa place.

Nous pouvons, tout comme pour la peur, écrire une lettre où nous expliquons nos choix.

Mais aussi, nous poser la question de notre façon d’être à l’instant présent.

Sommes-nous vraiment aligné(e)s avec notre projet, nos besoins, nos valeurs ?

Vibrons-nous une énergie de confiance en nous ou de doute ?

S’il y a un décalage qui s’est installé, nous pouvons faire une pause et réévaluer notre projet et les raisons qui nous ont amenées à commencer le concrétiser.

Le soutien d’un coach, d’un accompagnant spirituel ou d’un thérapeute énergétique a toute sa raison d’être à  ce moment de notre parcours.

En effet, cette situation est très souvent due au fait que nous avons évolué depuis le début de notre projet. Certaines blessures ont guéri, d’autres apparaissent alors, modifiant ainsi notre équilibre. Il suffit juste de rééquilibrer l’ensemble tout en continuant à travailler sur nous. Mais il est assez difficile d’y parvenir seul(e).

3/ Le rejet

Le rejet est lié à un blocage, à une blessure intérieure profondément ancrée en l’autre.

Ce rejet peut être une forme de protection de sa part, un déni, une peur de l’abandon.

Il sera alors difficile de communiquer dans cette situation.

L’option de la lettre peut être la bonne mais il est fort probable que l’autre refuse d’accepter ce que vous aurez écrit. Il peut même y avoir une mauvaise interprétation de ce que vous lui écrirez parce qu’il n’est pas en capacité de se mettre à votre place. Il est trop en souffrance pour cela.

Mais cela lui appartient et vous ne pourrez pas le sauver de cette souffrance même en renonçant à votre projet.

Au contraire, posez des limites, VOS limites en donnant la priorité absolue à vos besoins, à vos valeurs.

Il y aura 2 options :

  • Soit cela va le réveiller et il-elle va accepter d’entamer un travail sur lui-même ou elle-même.
  • Soit il faut se poser la question du bien-fondé de votre relation

Conclusion : Dans tous les cas, et quel que soit la raison de la réaction de votre entourage, le mieux que vous puissiez faire est :

  •  de vous respecter avant toute chose
  •  de respecter vos choix

Parce que si vous attendez des autres qu’ils les respectent, vous devez absolument commencer par le faire vous-même.

Et dites-vous que cela fait, peut-être partie du plan divin. Que c’est peut-être pour tester votre motivation et vos raisons de vouloir tout changer.

B/ Comment gérer cette situation ?

1/ Mise à niveau énergétique

Vous allez devoir, par tous les moyens qui vous conviennent, augmenter le plus possible votre énergie pour qu’elle soit le reflet de votre nouvelle façon d’être.

Le fait de vibrer cette énergie de transformation puissante et révélatrice va entrainer une prise de conscience dans votre entourage. Même si cela les déstabilise au début, cela va finir par les amener à accepter vos choix et peut-être même à les comprendre.

Ca va certainement demander du temps. C

Pendant ce temps, continuez à communiquer, à faire confiance et soyez patient(e).

2/ Travailler sur soi

C’est le moment ou jamais de travailler sur soi pour lâcher ses propres peurs, ses croyances limitantes, ses blocages, et de guérir ses blessures afin que celles-ci n’entrent pas en résonnance avec celles des autres.

Parce que si c’est le cas, cela va vraiment vous mettre en difficultés, ralentir ou complètement remettre en cause votre projet mais aussi, plus profondément, la personne que vous êtes vraiment.

3/ Un obstacle qui peut se transformer en opportunité

Ces réactions de notre entourage sont une véritable source d’enseignements, d’évolution et de richesse pour nous car elles vont nous obliger à nous poser les bonnes questions, à accepter que nous ne pouvons pas plaire à tout le monde mais que cela ne fait pas, pour autant, de nous, une mauvaise personne.

C’est vraiment l’opportunité, pour nous, de briser les chaines qui nous entravent depuis tant d’années et de révéler notre vraie puissance.

4/ Posez des limites

Nous en avons déjà parlé mais dans cette démarche personnelle de changement de vie, il est essentiel de poser des limites et c’est souvent nouveau pour la plupart d’entre nous.

Je sais et je sens que si vous êtes ici, c’est que vous avez une empathie et une sensibilité très forte et c’est, très souvent, compliqué, pour vous, de poser des limites.

Mais si vous n’y arrivez pas, commencer à vous demander de quoi, VOUS, vous avez besoin à travers cette difficultés à dire NON à l’autre.

Puis, pour y parvenir, définissez dans quels domaines, il est urgent de poser ces limites.

Soyez clair(e)s lorsque vous vous exprimez. Utilisez des mots simples. Et soyez dans la bonne intention car si vous vibrez une énergie de culpabilité ou de non-légitimité, la demande ne sera pas entendue.

Choisissez alors le bon contexte, le bon moment et le bon moyen. Et ne soyez pas déstabilisé(e) par la réaction de l’autre. Elle peut être vive mais cela ne veut pas dire qu’il ne vous a pas entendu(e). Chacun a sa façon d’intégrer les informations. Laissez du temps avant d’en tirer les bonnes conclusions.

Et dites-vous que dire OUI alors que vous avez envie de dire NON va vous amener à une énergie de ressentiment.

Et surtout que dire NON est un acte d’amour car lorsque vous direz OUI,  ce sera pleinement, de tout votre cœur, inconditionnellement. Les autres sauront comment se positionner et vous, vous serez alors capable de donner en toute liberté.

5/ Demandez de l’aide

Comme je vous l’ai dit dans l’épisode 11, nous avons tous des assistants spirituels : des guides, des anges-gardiens, des personnes qui nous sont chères et qui veillent sur nous. Alors, il ne faut pas hésiter à les solliciter de la façon qui vous convient le mieux.

Restez simple dans la façon de faire votre demande.

Commencez par les remercier et ensuite, demandez-leur ce que vous voulez. Ils répondront toujours à votre demande de la façon la plus juste pour vous (même si cela vous échappe un peu parfois).

Soyez attentifs aux signes qui peuvent survenir dans votre quotidien.

Et faites-leur confiance. Cela fait un bien fou de pouvoir se reposer sur quelqu’un lorsque l’on vit une période intense.

Et pourquoi cela serait forcément une âme incarnée ?

C/ Conclusion

Tout arrive toujours en même temps.

C’est alors, plus que tout, le moment de faire confiance à notre intuition.

Rêver une nouvelle vie, un nouveau monde pour nous-même mais aussi pour l’humanité, est devenu la priorité.

Certains ont peur, d’autres ne comprennent pas nos choix mais aussi ceux que la société est amené à prendre aujourd’hui.

Et lorsque nous sommes incompris(e) ou rejeté(e), nous avons le droit de nous sentir en colère. C’est une émotion pleine d’énergie et nous avons besoin de beaucoup d’énergie lorsque nous changeons de vie et tout particulièrement, en ce moment.

Mais nous devons transcender cette colère en énergie d’amour universel, pour notre Terre mère, pour la nature, et pour chacun d’entre nous.

Nous vivons la naissance d’une nouvelle ère, nous le savons, nous le sentons. Nous sommes à l’origine de nouvelles créations individuelles et collectives.

Visualisez cette perspective le plus possible et élevez votre énergie individuelle pour la mettre au service du collectif.

C’est en rayonnant cette énergie que nous réveillerons les personnes qui se sentent apeurées, perdues, qui font de la résistance. C’est en leur donnant un amour inconditionnel que nous guérirons tous ensemble, que nous nous élèverons et que nous contribuerons à une société plus douce et plus humaine.