Ça sert à quoi un coaching ?

Je vous propose, à travers cet article, de vous éclairer sur ce qu’un coaching peut vous apporter et comment choisir son coach, son thérapeute ou son accompagnant spirituel.

Parce que :

  • J’ai fait de nombreux coaching ou accompagnements et cela m’a apporté beaucoup de positif mais aussi parce que, parfois, je ne suis pas toujours tombée sur les bonnes personnes -> et je veux vous partager ça aussi.
  • Je suis infirmière et j’ai exercé pendant 15 ans avant de devenir sophrologue et thérapeute holistique. Cette expérience professionnelle m’a appris l’importance d’avoir une éthique professionnelle claire et rigoureuse. C’est, pour moi, la marque d’un profond respect vis-à-vis de mes clients/patients.
  • J’ai également été « malade » pendant de nombreuses années et j’ai encore des soucis aujourd’hui mais si je vous parle aujourd’hui et que j’ai créé mon entreprise après 13 ans d’invalidité, c’est parce que j’ai fait le choix de me faire accompagner dans les moments-clés de mon existence (maladie, deuil, grosses remises en question, projet pro…)

1/ Á quel moment faire appel à un coach ?

Lorsque vous vous sentez épuisé(e) et que vous n’arrivez plus à reprendre votre souffle.

En gros, quand vous êtes la tête dans le guidon dans une descente et sans frein ou alors au contraire, vous attaquez un col mais vous avez l’impression que vous n’allez jamais en voir le bout et vous êtes prêt(e) à tout arrêter.

Lorsque vous sentez que vous agissez mais que ça bloque et que cela vient de vous.

C’est certainement que vous n’avez plus les ressources pour passer le ou les obstacles qui se présentent à vous.

2/ Qu’est-ce que ça doit être et ne pas être un coaching, un accompagnement ?

Un coaching, un accompagnement, c’est :

  • Un temps d’écoute pour moi (ne pas confondre avec un psy)
  • Un bilan de la situation actuelle
  • Un bilan de mes ressources
  • Des propositions de soins ou des techniques pour me réaligner avec moi-même et donc avec mon projet
  • Un engagement vis-à-vis de moi-même : c’est moi qui choisit de le faire et c’est pour moi que je le fais
  • Objectif autonomie
  • Challengeant

Un coaching, un accompagnement, ce n’est pas :

  • Des techniques et solutions que le coach m’impose
  • Un non-engagement de ma part : je dois accepter de travailler sur certains points quand je me sens prêt(e)
  • Objectif « dépendance »
  • Éprouvant

3/ Qu’est-ce que ça va m’apporter ?

La 1ère chose qu’un coaching va vous apporter, c’est un VRAI BILAN : un bilan de qui vous êtes aujourd’hui et de votre projet si vous en avez déjà un en cours ou à venir.

Ensuite, il va vous permettre, à partir de ce bilan :

  • De prendre conscience des points qui vous bloquent et sur lesquels vous devez travailler. Il faut, bien sûr, que vous soyez OK pour ça. En même temps, c’est beaucoup plus facile accompagné(e) que seul(e) (parler du fait que depuis la démocratisation de la spiritualité et l’abondance d’informations sur internet, de livres, les gens tentent de régler seuls des questionnements personnels -> bien et pas bien)
  • De voir si votre projet est toujours réalisable dans les conditions de départ ou s’il faut réajuster certains éléments du projet.
  • Il peut aussi vous faire prendre conscience que le projet n’est plus aligné avec la personne que vous êtes aujourd’hui et c’est important d’en prendre conscience et éventuellement de comprendre pourquoi. (il n’est jamais trop tard – exemple Claire)
  • Il doit également vous révéler toutes vos ressources : celles que vous connaissez mais que vous avez oubliées et celles que vous ne connaissiez pas et sur lesquelles vous allez pouvoir vous appuyer pour la suite.

Pensez à noter, avant ou après chaque séance, où vous en êtes. Certains coachs, thérapeutes et accompagnants spirituels vous donnent les enregistrements des séances. Cela vous permet de voir votre évolution et ça a aussi un coté thérapeutique.

4/ Bien choisir son coach, son thérapeute

Un diplôme, une certification n’est absolument pas une garantie de résultats pour vous et d’éthique professionnelle du coach ou du thérapeute.

C’EST LE MOMENT OÙ JAMAIS DE VOUS METTRE Á L’ÉCOUTE DE VOTRE INTUITION.

Lorsque vous partez en quête du coach idéal pour vous, regardez :

– Les avis s’il y en a.

– Des vidéos, stories

– Ses contenus

– Ce qu’il propose (si c’est clairement exprimé, les tarifs…)

– Sa charte éthique s’il en a une. Sinon, n’hésitez pas à lui poser des questions (vous pouvez aller voir ma charte éthique pour vous donner un ordre d’idée de ce que vous pouvez demander). Cette démarche vous assurera de ce que le coach s’engage à faire et à ne pas faire.

– ses différentes méthodes

Les qualités du coach/thérapeute :

  • Ecoute +++ (secret professionnel)
  • Empathie
  • Respect de votre propre rythme. S’il sent que vous n’êtes pas prêt(e), il doit vous en parler et voir avec vous si vous continuez ou si vous reportez (ex : si un évènement intervient en plein projet : soit vous travaillez sur cet évènement « imprévu » et ce qu’il génère dans votre évolution, soit vous faites une pause et reportez la coaching

-> report de ma formation et de mon coaching au moment du traitement pour le cancer)

  • Doit vous rendre autonome mais aussi vous tenir la main jusqu’au moment où vous le deviendrez et vous proposer les outils et techniques nécessaires pour y parvenir (ex : formation où trop d’autonomie dès le début)

La connexion avec le professionnel doit se faire tout de suite. (Conseil psy Tom)

Si vous avez un doute, vous pouvez faire une 2ème séance mais si le doute persiste alors arrêtez tout de suite. Soit le coach/thérapeute ne vous correspond pas, soit vous n’êtes pas prêt(e). Dans les 2 cas, cela ne sert à rien de persister même si votre entourage vous met la pression.

Si vous faites un autre travail avec un autre thérapeute (entre autres, un énergéticien), le signaler. Il doit veiller à ne pas « court-circuiter » ce travail. Certains coaching ou thérapies sont complémentaires et leur association ne vous en sera que bénéfique. D’autres peuvent générer trop de bouleversements internes (énergétiques, psychologiques…) et leurs effets cumulés vont créer un épuisement et/ou de la confusion.

Le coach/thérapeute doit vous expliquer sa ou ses méthodes et comment il va procéder avant de commencer (sauf si vous ne le souhaitez pas) et vous validez ou non.

Si ce qu’il vous dit ne résonne pas en vous (tout au long de l’accompagnement), dites-le. Parlez-en avec lui ou elle.

Il faut distinguer ce qui n’est pas juste pour vous et ce que vous ne voulez pas entendre.

5/ Conclusion

Un coaching ou accompagnement est vraiment un cadeau que vous vous faites, un investissement sur vous-même.

C’est pour cela qu’il est vraiment important de bien choisir la personne qui vous accompagnera pendant toute cette période et qui vous guidera, sans vous influencer ou choisir pour vous, sur votre chemin de vie. C’est la main tendue que l’on saisit l’espace d’un moment tout en sachant qu’on devra la lâcher un jour.

A chaque fois que vous sentez que vous peinez, posez-vous et demandez-vous si vous allez pouvoir franchir cette nouvelle étape seul(e) ou si vous avez besoin d’un soutien constructif qui vous permettra de mieux rebondir pour la suite.