La loi des 5%

C’est moi qui est inventé cette appellation à partir d’une stratégie markéting transmise par le patron d’une grande papeterie française et normande.

J’ai travaillé pour cette entreprise et un jour, ce monsieur est passé sur le stand. Il parlait avec des commerciaux et je l’ai entendu dire quelque chose qui m’a interpellé : « Je n’accorde jamais plus de 5% de mon chiffre d’affaire à mon meilleur client afin d’être sûr que si celui-ci décide de partir, mon entreprise ne sera que peu impactée ».

J’ai tout de suite compris que je pouvais l’appliquer à ma vie en général et que ça pouvait m’apporter plein de points positifs.

1/ la stratégie

L’idée serait donc de ne pas donner plus d’importance que nécessaire à chaque facette de sa vie et de diversifier les sources de bonheur et d’équilibre.

Et ce qui est très important, c’est de privilégier la qualité du temps que l’on attribue à nos diverses activités et aux personnes qui nous entourent.

Et je peux vous dire que cette stratégie, qui est au départ commerciale, est devenue une vraie philosophie de vie.

C’est d’ailleurs ce qui m’a permis de ne pas sombrer et de toujours me relever (merci Néophim) en m’appuyant sur tout ce qui était encore là : mes 95%.

2/ Comment on fait et pourquoi :

Listez dans votre esprit ou dans votre cahier tout ce qui fait votre vie :

  • Vie personnelle : amour, famille, amis, centres d’intérêts, hobbys, alimentation, activités physiques…
  • Vie professionnelle : clients, partenariats, collègues, formations, si vous êtes comme moi à votre compte et que vous proposez des accompagnements, des offres, notez-le…
  •  

Ensuite, prenez le temps de voir si dans chaque secteur de votre vie, cette loi peut vous apporter quelque chose de positif et constructif et comment.

Je vais commencer par l’exemple le plus difficile mais en même temps, celui qui nous concerne pratiquement tous : notre couple.

Bien sûr, l’idée n’est pas de diversifier les partenaires (quoi que chacun est libre mais ce n’est pas l’idée que je veux proposer !!!). Ce serait plutôt de voir comment nous vivons notre relation avec notre partenaire. Cette relation est-elle basée sur la fusion ou plutôt sur beaucoup d’indépendance ? Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses si la situation convient parfaitement aux besoins des 2.

Par contre, si ce n’est pas le cas, alors il est temps de se poser et de voir, séparément puis ensemble, comment on peut amener de la diversité dans notre couple afin que celui-ci soit basé sur des découvertes faites séparément et/ou ensemble. Ces découvertes viendront nourrir notre relation et notre amour. Elles lui apporteront un souffle nouveau. Dans cette optique, la communication est bien sûr ESSENTIELLE. Il ne s’agit pas de vivre chacun sa vie sans partager ce que l’on vit et ce que cela nous apporte.

Attention : idée reçue : « cela va me demander plus de temps » = FAUX car on privilégie la qualité à la quantité. On peut multiplier les facteurs tout en accordant la qualité qu’ils méritent. Pour cela, c’est dans votre attitude que vous trouverez la solution.

Bien sûr, il y a mille façons de diversifier certains secteurs de sa vie. Cela peut amener de la dispersion. Je pense, entre autres, au côté professionnel.

Par exemple, je sais que j’ai ce besoin de diversité dans mes tâches quotidiennes. Je m’ennuie vite ou alors c’est aussi ma concentration et mon attention qui me font défaut. J’ai donc trouvé un moyen qui me permet de garder cette diversité tout en ne nuisant pas à mon efficacité : 1 tâche principale par jour ou par semaine et j’y rajoute des petites tâches plus courtes et demandant moins de concentration.

Tâche principale : 1 à 2h/ jour et 2 fois/semaine

Tâches secondaires : 10 à 20mn/jour/tâche et j’en inclus tous les jours

3/ Avantages :

  • Diversité
  • Pas de monotonie
  • Pour ceux qui aiment la routine : permet de sortir de sa zone de confort en douceur
  • Utile pour les personnes qui ont du mal à s’autonomiser -> prendre conscience qu’en s’appuyant sur la diversité, elles ne sont pas dépendantes d’un facteur comme un partenaire, la famille, une activité professionnelle…

Mais, pour moi, l’avantage le plus évident est que lorsque l’on perd quelqu’un ou quelque chose, quelle que soit la raison (facteur économique, relationnel, santé…), nous nous sentons moins démunis et nos fondations sont toujours assez solides pour la suite. Il nous reste les 95% qui vont nous permettre de rester stable.

4/ Conclusion

Et pour finir, je dirais que :

  • Cela nous permet encore plus de créer notre vie plutôt que de la subir.
  • Cette « loi des 5% » (à ne pas non plus prendre à la lettre mais à adapter à vos besoins et vos valeurs) nous apporte une autre vision de la façon dont on peut gérer sa vie en minimisant les risques et en préservant nos fondations.
  • Elle nous apporte aussi une grande liberté car nous sommes moins dépendant d’un élément ou d’une personne de notre vie.

L’idée est aussi de vous montrer que tout peut être détourné pour améliorer notre quotidien et nous permettre de trouver de nouvelles stratégies.

Les livres dont je parle dans le podcast :

  • « La tribu des mentors » de TIMOTHY FERRISS
  • « Les outils des géants » de TIMOTHY FERRISS