J’AI VÉCU VOTRE QUOTIDIEN PENDANT DES ANNÉES

Vous êtes porteu(r)se d’une MALADIE CHRONIQUE (fibromyalgie, maladie de Crohn, recto-colite hémorragique, syndrome du côlon irritable, syndrome de fatigue chronique, syndrome d’Ehlers-Danlos, endométriose…) et vous vous sentez SUBMERGÉ.E.S par les SYMPTÔMES et leurs CONSÉQUENCES comme la fatigue, les douleurs, la difficulté à gérer le quotidien aussi bien à la maison qu’au travail.

Vous êtes régulièrement assailli.e par les DOULEURS et cela vous épuise.

Vous voyez votre VIE SOCIALE se DÉGRADER car vous n’arrivez plus à sortir chez des amis ou à les recevoir chez vous. Vous n’allez plus, non plus, au restaurant car vous avez adopté un régime particulier pour diminuer les symptômes.

Peut-être avez-vous-même été CONTRAINT.E D’ARRÊTER DE TRAVAILLER, de rester de longues heures ALITÉ.E et d’utiliser un FAUTEUIL ROULANT pour vous déplacer à l’extérieur.

Vous vous demandez vraiment comment faire pour STOPPER cette évolution parce que vous SOUFFREZ PHYSIQUEMENT ET MORALEMENT, vous avez envie plein d’envies et que vous ne vous reconnaissez plus dans la personne que vous êtes, aujourd’hui.

Vous êtes MOTIVÉ.E pour AGIR et mettre en place des SOLUTIONS qui viendraient renforcer votre traitement actuel et même l’OPTIMISER car, OUI, nous avons ce pouvoir mais souvent nous l’ignorons.

Je vous comprends tellement car suis passée par là :

  • Porteuse de plusieurs pathologies chroniques depuis ma naissance
  • Plusieurs interventions chirurgicales
  • 17 ans d’errance médicale
  • 4 ans en fauteuil roulant
  • Des centaines d’heures passées dans les salles d’attente de soignants
  • Un cancer du sein

Je me souviens de journées que je commençais en pleurant parce que je ne savais pas comment j’allais faire pour tenir jusqu’au soir et m’occuper de mes enfants, faire les courses, le ménage, la lessive.

Je me souviens de journées de travail où j’étais plus mal que mes patients (j’étais infirmière libérale).

Je me souviens avoir perdu peu à peu mes facultés physiques mais aussi ma concentration, ma mémoire et mon attention.

Je me souviens avoir abandonné peu à peu les activités qui me faisaient du bien car je n’avais plus la force de les pratiquer et que je passais tout mon temps libre à me reposer.

Je me souviens avoir testé ÉNORMÉMENT de choses pour aller mieux et d’être souvent déçue par des résultats qui ne tenaient pas dans le temps et avec lesquels tous mes espoirs s’envolaient. Ce que je n’avais pas compris, à l’époque, c’est que mes émotions, mes croyances et ma vision ne permettaient pas aux thérapies d’agir efficacement.

Le problème de cette situation dans laquelle je me noyais, c’est que j’ai dépensé ÉNORMÉMEMENT d’argent (j’ai fait le calcul sur 20 ans. Je suis tombée à la renverse !!!) pour des solutions qui auraient pu être efficaces mais qui s’avéraient insuffisantes parce que je ne les utilisais pas de la bonne façon.

Mais cette phrase que j’ai prononcée, au fond de mon lit, en 2006, après un arrêt brutal de mon activité professionnelle, m’a sauvé la vie et ne m’a jamais quittée :

« Je continuerai à faire ce que j’aime même si je dois le faire autrement ».

J’ai alors commencé un long travail de guérison qui était basé sur le PRENDRE SOIN et la RESPONSABILISATION. En lien avec les soignants qui me suivaient, j’ai créé mon programme de soins basés sur tout ce que j’avais expérimenté et appris comme :

  • Une meilleure connaissance de moi-même (de mon corps mais aussi de mon esprit et de mon âme)
  • La sophrologie
  • La méditation,
  • L’alimentation
  • La communication non violente
  • L’écoute active

et plein d’autres choses qui, aujourd’hui, font partie de mon quotidien et m’ont permis de sortir du fauteuil roulant et de retrouver une vie qui me correspond et dans laquelle je m’épanouis totalement.

Bien sûr, je continue à prendre soin de moi, chaque jour, pour maintenir cet équilibre de santé que j’ai retrouvé mais cela est beaucoup plus facile grâce à tout ce que j’ai acquis depuis toutes ces années réellement transformatrices mais qui ont révélé la personne que je suis aujourd’hui : LE VRAI MOI.